Accueil > Navigation en mer > Règles de balisage

Règles de balisage

1. MARQUES LATERALES

Definition du “sens conventionnel de balisage”

Le “ sens conventionnel de balïsage”, qui doit être indiqué dans les documents nautiques appropriés, est

  • Soit le sens général que suit le navire venant de la haute mer lorsqu’il s’approche d’un port, d’une rivière, d’un estuaire ou d’une autre voie d’eau,
  • Soit, dans les conditions qui le justifient, le sens défini par les autorités compétentes, après consultation des pays voisins. Il convient en principe que ce sens suive les contours des continents dans le sens des aiguilles d’une montre.

Description des marques latérales de la région A

En un point où un chenal se divisen en suivant le « sens conventionnel de balisage » , on peut indiquer par une marque latérale modifiée comme suit le chenal à emprunter de préférence.

Règles générales applicables aux marques latérales

Formes

Là où les bouées de bâbord ou de tribord ne sont pas identifiables d’après leur forme, cylindrique ou conique, elles doivent, lorsque cela est possible, porter le voyant approprié.

Numérotation ou lettres

Si des marques de rives de chenal sont identifiées par des numéros ou des lettres, la succession des numéros ou des lettres suit “ le sens conventionnel de balisage”.

2. MARQUES CARDINALES

Utilisation des marques cardinales

Une marque cardinale peut être utilisée, par exemple :

  • Pour indiquer que les eaux les plus profondes se trouvent dans le quadrant portant le nom de la marque.
  • Pour indiquer de quel côté d’un danger se trouvent les eaux saines.
  • Pour attirer l’attention sur une configuration particulière d’un chenal, telle qu’un coude, une jonction, une bifurcation ou l’extrémité d’un banc.

Description des marques cardinales

3. MARQUES DE DANGER ISOLE

Définition des marques de danger isolé

Une marque de danger isolé est une marque érigée sur un danger isolé entouré d’eaux saines ou mouillée à proximité d’un tel danger.

 

 

 

4. MARQUES D’EAUX SAINES

Définition des marques d’eaux saines

Les marques d’eaux saines servent à indiquer que les eaux sont saines tout autour de la marque. Ces marques comprennent les marques définissant les axes des chenaux et les milieux de chenal. Elles peuvent aus si être utilisées pour indiquer un atterrissage si celui-ci n’est pas indiqué par une marque cardinale ou latérale. En un point où un chenal se divise, en suivant le “ sens conventionnel de balisage “, on peut indiquer par une marque latérale modifiée comme suit le chenal à emprunter de préférence :Chenal préféré ô tribord Chenal préféré à bâbord

 

5. MARQUES SPECIALES

Ces marques n’ont pas pour but principal d’aider la navigation mais elles indiquent une zone spéciale ou une configuration mentionnée dans les documents nautiques appropriés. Ce sont, par exemple, des :

  • Marques des stations d’acquisition de données océaniques (SADO).
  • Marques de séparation du trafic là où le balisage classique du chenal peut prêter à confusion.
  • Marques indiquant les dépôts de matériaux.
  • Marques indiquant des zones utilisées pour les exercices militaires.
  • Marques indiquant la présence de câbles ou d’oléoducs.
  • Marques indiquant des zones réservées à la plaisance

Autres marques spéciales

Des marques spéciales autres que celles énumérées peuvent être mises en place par l’administration responsable afin de s’adapter à des circonstances exceptionnelles. Ces marques ne doivent pas prêter à confusion avec celles donnant des in formations relatives à la navigation et sont mentionnées dans les documents appropriés, et portées ô la connaissance de l’Association Internationale de Signalisation Maritime aussitôt que possible.

Thématique: