Réseau territorial

Le réseau des routes territoriales de la Nouvelle-Calédonie s’étend sur près de 580 km et comprend plus de 420 ouvrages d’arts.

Afin d’apporter le meilleur service à l’usager, toutes les missions, actions et opérations engagées par le service des routes répondent à trois objectifs :

  1. Permettre la mobilité des usagers en toute sécurité ;
  2. Maintenir les infrastructures à un niveau de service performant et approprié ;
  3. Développer les infrastructures existantes.

Pour les atteindre, des opérations d'investissement et d'entretien sont programmées selon les axes d’interventions suivants :

  • création et développement de routes ;
  • remise à niveau de route ;
  • création et développement d’ouvrages d’art ;
  • remise à niveau des ouvrages d’art ;
  • traversées de villages et de tribus.

En 2010, la DITTT a adopté un Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI) dont la vocation est d’améliorer l’action publique en matière d’infrastructure routière et d'apporter une vision globale des actions à mener sur les 25 années du plan.

Divers plans quinquennaux (PQIR) viennent compléter ce PPI pour le côté opérationnel et permettent un réajustement du budget en fonction de l’évolution des différents contextes (économique, politique, social, accidentologie, environnemental, réglementaire et technique).

Tout ouvrir / Tout fermer

Le réseau territorial comprend :

  • la RT1 (de la sortie de Nouméa jusqu’à la rivière Néhoué au nord de Koumac) ;
  • la RT2 (située sur l’île de Lifou et allant de l’aéroport de Wanaham au sud de Wé) ;
  • la RT3 (de l’embranchement avec la RT1 à Nandaï jusqu’à la Tiwaka) ;
  • la RT4 (de l’embranchement avec la RT1 au col de Muéo jusqu’à la centrale électrique.