Accueil > Géodésie et nivellement > Le réseau GNSS permanent

Le réseau GNSS permanent

Le réseau GNSS permanent « BANIAN »

 

Le réseau GNSS permanent Banian en Mars 2017

 

Le réseau GNSS permanent BANIAN est constitué en août 2016 de 20 stations. Mis en place à partir de 2005, il s’est appuyé sur trois stations GPS plus anciennes issues de la recherche scientifique : NOUM (Nouville, aujourd’hui disparue), KOUC (Koumac) et LPIL (Lifou).

Les buts de la mise en place du réseau BANIAN sont multiples :

 

      -     apporter une référence unique, dématérialisée et de qualité millimétrique tant en planimétrie (2 à 3 mm) qu’en en altimétrie (4 à 8 mm)

  • améliorer la rapidité et la qualité du positionnement GNSS partout sur le Territoire
  • faciliter l’accès au système légal de coordonnées par les utilisateurs en temps réel ou différé, en leur épargnant notamment l’achat d’une station de base
  • faciliter la densification locale du RGNC
  • diffuser les données pour contribuer à plusieurs programmes scientifiques : déformations tectoniques, co et post-sismiques, mouvements verticaux et variation absolue du niveau des mers, amélioration des modèles de prédiction météorologiques.

 

 

D’une certaine façon, le réseau BANIAN, qui est suivi en temps réel et dont les coordonnées des stations sont calculées tous les jours, constitue l’ossature du réseau géodésique de Nouvelle-Calédonie. Il a désormais pris le relais du RRNC comme réseau de référence géodésique sur le territoire.

 

Deux stations GNSS permanentes. Au centre un récepteur Trimble NETR5 et antenne Trimble Zephyr Geodetic

 

Deux services sont proposés aux utilisateurs. Ils permettent une mise en référence RGNC91-93 (« considéré comme » identique au WGS84 pour les applications métriques seulement). :

  • l’accès en temps différé, gratuitement, à toutes les observations des stations du réseau (plus la station FTNA de Futuna). Cet accès se fait soit via le site www.banian.gouv.nc, soit directement via FTP (FTP Banian). Les méthodes de positionnement GNSS en post-traitement sont décrites ici (article XYZ) ou ici (lien vers recommandations BGN). Les détails des accès sont ici (Banian post-traitement)

 

 

  • L’accès en temps réel aux coordonnées RGNC91-93 via 3G. Ce service disponible sur Grande-Terre, Lifou, Maré et Ouvéa sera payant à partir du deuxième semestre 2017. Les utilisateurs doivent s’inscrire sur le site www.banian.gouv.nc, et paramétrer leur récepteur (voir section Téléchargements,) afin de pouvoir se connecter via 3G au serveur Banian (banian.gouv.nc, port 8000). Il est fortement recommandé de lire avant les spécifications et recommandations relatives au positionnement temps réel Banian ainsi que ses indicateurs de qualité (lien 6e). A partir de la mise en service de la redevance, les utilisateurs devront s’acquitter auprès du Pôle Clientèle du Service Topographique du coût deleur accès temps réel (100 000 CFP pour un an d’accès en illimité ou 12 500C FP pour un mois d’accès illimté). La qualité instantanée de la position est centimétrique, avec toutefois des disparités entre planimétrie (qualité meilleure que 3 cm dans 95% des cas) et altimétrie (deux à trois moins précise en général) et selon les zones (précisions dégradées dans la chaîne centrale).

L’accès en temps réel par radio aux coordonnées RGNC91-93 est également possible autour de Noumea et Pouembout (stations NRMD et PMBT sont équipées de modem radio), pour plus de renseignements ici (lien vers configuration radio 6f).

 

BANIAN dispose d'un site web, d'un serveur web, d'un serveur de données, d'un serveur FTP, etc. Tous ces accès sont détaillés dans le document "Liste des accès à BANIAN" disponible dans l'espace de téléchargement

L’intégralité des informations sur les stations GNSS sont accessibles par l’intermédiaire du serveur de fiches du BGN

 

 

 

Et à Wallis et Futuna ?

 

Les îles de Wallis et Futuna sont chacune équipée d’une station GNSS permanente (MUTG à Wallis et FTNA à Futuna). Ces stations ne sont pas propriété de la DITTT (CNES/IGN pour FTNA, SONEL/IGN pour MUTG), cependant le BGN participe à leur exploitation et leurs observations (format Rinex seulement à échantillonnage 30s) sont accessibles via FTP sur simple demande (bgn.dittt@gouv.nc ou tel 280 322). A noter que les données de MUTG ne sont récupérées qu’une fois par an.

 

Leur fiches sont disponibles ici :